Les défenseurs des données probantes jouent un rôle central dans la réduction de l’écart entre la recherche et les politiques