Une application pour aider les pisciculteurs du Myanmar

01 novembre 2019
Greenovator trains farmers how to use the Green Way App.
Michael Akester
Greenovator forme les agriculteurs à l’utilisation de l’application Green Way.

Les changements climatiques ont des répercussions sur la population et l’économie de l’Asie du Sud-Est. Au Myanmar, environ 250 000 personnes gagnent leur vie dans le secteur de l’aquaculture. Cependant, en raison du réchauffement de la région du Mékong, le niveau de la mer monte et les ressources en eau de la région sont affectées. L’aquaculture est déjà menacée par les inondations, tandis que les sécheresses et l’abaissement du niveau d’eau nuisent à la qualité de l’eau, haussent la toxicité et causent la mort de poissons.

AQUADAPT-Myanmar, présenté par WorldFish, est l’un des cinq partenaires du projet AQUADAPT Mékong financé par le CRDI. Le projet vise à améliorer la capacité des pisciculteurs du Myanmar à gérer les risques liés au climat et à les aider à s’adapter aux changements climatiques grâce à l’adoption d’innovations. Le défi était de trouver un moyen de transférer les connaissances aux aquaculteurs locaux. L’une des solutions consistait à tirer parti de la croissance prolifique du secteur des télécommunications du Myanmar. Au début de 2019, le Myanmar comptait plus d’un abonnement mobile pour chaque habitant du pays (56,8 millions d’abonnements pour une population de 54 millions de personnes) et plus de 20 millions d’utilisateurs de médias sociaux L’utilisation d’une application mobile (application) était un choix logique pour transmettre des renseignements.

C’est dans cette optique qu’une entreprise sociale basée au Myanmar, Greenovator, a été contactée pour concevoir une plateforme nationale d’information et de communication. Le produit clé de l’entreprise, une application mobile gratuite appelée Green Way, fournit aux agriculteurs des renseignements sur les conditions météorologiques locales, la productivité agricole et le revenu. Dotée de caractéristiques comme des lignes directrices sur les cultures, des publications, une section de questions et réponses et un dossier agricole que les utilisateurs peuvent personnaliser, Green Way offre un soutien pratique en temps réel aux agriculteurs. À l’heure actuelle, il y a plus de 120 000 utilisateurs enregistrés de l’application dans 327 des 355 cantons que compte le Myanmar, dont 20 % sont des femmes. L’application fournit ainsi un réseau qu’AQUADAPT-Myanmar et d’autres projets de recherche pour le développement peuvent utiliser pour atteindre à moindre coût et efficacement un grand nombre d’agriculteurs.

A group of farmers share information via the Green Way App and Facebook groups.
Michael Akester
Un groupe d’agriculteurs échangent des renseignements par l’entremise de l’application Green Way et de groupes Facebook.

Greenovator a conçu une section nouvelle sur l’aquaculture en utilisant le contenu fourni par WorldFish et l’a ajoutée à l’application Green Way existante. Les renseignements ont été adaptés aux problèmes environnementaux qui touchent le secteur aquacole du Myanmar, en particulier en ce qui concerne les changements climatiques. L’application a également soutenu les moyens de subsistance des agriculteurs locaux en leur fournissant des renseignements sur les endroits où acheter des intrants et où commercialiser leur poisson.

Depuis le lancement de la section sur l’aquaculture en juin 2018, plus de 2 420 pisciculteurs enregistrés ont utilisé l’application pour accéder à des renseignements sur la pisciculture. L’application est également utilisée pour signaler les maladies des poissons au personnel qualifié du ministère des Pêches, des universités, du secteur privé et de WorldFish afin qu’elles soient rapidement diagnostiquées. Jusqu’à présent, 30 000 personnes, pisciculteurs et autres utilisateurs (y compris des techniciens, des magasins d’intrants et des négociants), ont consulté le matériel sur l’aquaculture et la nutrition cette année.

À ce jour, les plus grands défis qui émergent sur cette plateforme d’extension virtuelle concernent les maladies des poissons, la sécheresse, les températures élevées (et la faible teneur en oxygène), les étangs inondés, le vol, la qualité des aliments, la prédation par les oiseaux et les variations des prix sur le marché. Tous ces défis suscitent des questions qui sont affichées dans la section de questions et réponses de l’application. Cependant, des goulots d’étranglement peuvent survenir lorsqu’il s’agit de répondre à ces questions. Dans de nombreux cas, de plus amples renseignements sont nécessaires. Par exemple, les experts peuvent demander une meilleure photographie d’un poisson malade ou une description de la qualité de l’eau avant que les poissons ne meurent. De plus, le nombre de questions est souvent si élevé que la réponse des experts est retardée. Dans certains cas, lorsqu’on soupçonne la présence d’une maladie admissible, une équipe d’intervention rapide devrait se rendre dans la localité, mais cela a un coût qui ne peut être assumé par l’agriculteur.

Sun drying fish

Ces problèmes peuvent être atténués avec le temps. L’objectif du projet est d’établir une masse critique d’agriculteurs (estimée à environ 10 000) capables de résoudre les problèmes et de répondre eux-mêmes aux questions sur la base des expériences racontées par la communauté en ligne. La portée et l’effet potentiels des technologies de l’information et des communications d’AQUADAPT-Myanmar devraient s’accroître, en particulier lorsqu’elles sont associées à la page Facebook d’AQUADAPT-Myanmar, aux groupes de pisciculteurs sur Facebook et aux programmes de formation pratique des agriculteurs.