Aller au contenu principal

Renforcer l’action humanitaire par la recherche

29 mars 2022

Dans le cadre d’un forum de discussion organisé par l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM), le président du CRDI, Jean Lebel, a formulé des remarques de clôture lors d’une récente entrevue avec le président du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), Peter Maurer.

Lors de l’événement virtuel, M. Maurer a été interviewé par Bernard Derome, président de l’IEIM, qui fait partie de l’Université du Québec à Montréal. La discussion a porté sur les questions humanitaires auxquelles le CICR est confronté dans le contexte mondial actuel.

Notant qu’il existe plus de 600 groupes armés non étatiques dans quelque 40 situations de conflit actif, M. Maurer a souligné qu’il est très compliqué de négocier un consensus sur l’action humanitaire entre des groupes dans des contextes aussi fragmentés.

« Mais il est clair que cette idée de dialoguer avec toutes les parties qui contrôlent un territoire et des populations – quelles que soient leurs idées politiques et leur vision politique et sociale – est une idée clé », a indiqué M. Maurer au cours de l’entretien. « Et je pense que combiné à la possibilité d’assistance à la communauté, nous avons réussi à ouvrir beaucoup d’espaces [humanitaires] que d’autres parties prenantes ont eu des difficultés à atteindre. »

Dans ses remarques, M. Lebel a salué le travail du CICR dans l’assistance aux populations touchées par les conflits et les catastrophes naturelles. Il a souligné certaines ressemblances entre les approches du CICR et celles du CRDI, comme le maintien du dialogue avec les parties prenantes locales. « Sauver des vies est en fin de compte l’objectif que nous visons tous », a affirmé Jean Lebel.

Il a souligné le rôle important que la recherche peut jouer dans l’amélioration de l’aide humanitaire, citant en exemple la recherche soutenue par le CRDI sur la reconstruction de logements résistants aux séismes au lendemain du tremblement de terre dévastateur qui a frappé le centre du Népal en 2015. « C’est si simple, mais si important pour prévenir une future crise », a-t-il renchéri.

Regardez l’événement