Intelligence artificielle pour le développement

27 février 2019
A network of lights in a dark parking garage.
Marius Masalar

Équilibrer le potentiel de l’intelligence artificielle

Nous pouvons déjà constater le potentiel de l’intelligence artificielle (IA) en matière de développement international : elle offre des possibilités apparemment sans limites pour améliorer la production et l’innovation dans les domaines des soins de santé, de l’agriculture, de l’éducation, du transport et de la gouvernance.

Cependant, il devient tout à fait clair que l’IA pourrait également avoir des répercussions négatives, surtout dans les pays disposant de protections juridiques et de capacités institutionnelles plus faibles. De plus, l’AI pourrait menacer les processus démocratiques, l’emploi, les droits humains et - en raison de la transformation en arme des outils d’IA - la vie privée, le maintien de l’ordre et la défense.

Hormis ces menaces et ces avantages potentiels, le potentiel de transformation de l’IA, soit de faire le bien ou de nuire, sera exacerbé dans les pays du Sud, où les inégalités entre les sexes et les inégalités socio-économiques qui existent actuellement pourraient être tempérées ou exacerbées.

Intelligence artificielle dans les pays du Sud 

Étant donné les possibilités et les conséquences potentielles liées aux nouvelles techniques d’automatisation et de mécanisation, ainsi qu’aux analyses avancées réalisées au moyen de l’apprentissage automatique et des réseaux neuronaux, le CRDI investit dans la recherche appliquée dans un certain nombre de domaines, afin d’améliorer le bien public en utilisant l’IA pour le développement (IAPD).

Les objectifs de ces activités sont les suivants :

  • Améliorer les politiques et les règlements pour promouvoir une IA inclusive et fondée sur les droits humains
    Les institutions réceptives et une bonne gouvernance jouent un rôle crucial dans l’atténuation des dommages potentiels de l’IA, tels que les pertes d’emploi, tout en s’assurant que les systèmes d’IA favorisent l’innovation et produisent un impact.
  • Promouvoir les applications d’IA dans l’intérêt public
    Les réseaux de recherche et d’innovation favoriseront des espaces interdisciplinaires et de collaboration pour permettre aux experts de concevoir des solutions d’IA propres au contexte dans un large éventail de secteurs.
  • Favoriser le développement de compétences et une infrastructure d’IA dans les pays du Sud
    La recherche appuyée par le CRDI s’assure que les avantages de l’IA sont utilisés pour faire progresser le développement, réduire les inégalités sociales et favoriser une plus grande parité entre les sexes.

Concrètement, en quoi consiste le l’IAPD ?

La recherche appuyée par le CRDI s’assure que les avantages de l’IA sont utilisés pour faire progresser le développement, réduire les inégalités sociales et favoriser une plus grande parité entre les sexes.

Les objectifs de ces activités sont les suivants :

Fournir un aperçu complet du potentiel et des avantages de l’IA pour les pays en développement

Le livre blanc du CRDI intitulé Intelligence artificielle et développement humain offre une analyse détaillée des répercussions potentielles de l’IA dans les pays du Sud et propose un programme de recherche proactif pour relever les défis posés par l’IA dans les pays en développement. 

 

 

 

Établir des réseaux de recherche sur l’IA dans l’ensemble des pays du Sud

Une récente cartographie des talents, des acteurs et des points chauds de l’IA dans les pays du Sud illustre la mesure dans laquelle les universités, les nouvelles entreprises et les autres intervenants travaillent déjà avec l’IA à l’échelle de l’Afrique.

Grâce à une série de consultations et d’ateliers, le CRDI travaille avec des partenaires afin de créer des réseaux d’innovateurs et de chercheurs en IA en Amérique latine, en Afrique et en Asie. Un élément essentiel de ces consultations est la manière dont l’IA peut contribuer à l’atteinte des objectifs de développement durable (ODD) de l’ONU. Par la suite, ces consultations serviront de fondement aux réseaux d’excellence afin de faire avancer et de mettre en oeuvre le programme de l’IAPD. 

Financer la recherche de pointe

Où mènera l’IA et qui en profitera ? Le CRDI finance la recherche qui vise à améliorer la compréhension des répercussions de l’IA sur le développement humain.

Nouveau réseau de recherche sur l’intelligence artificielle en Afrique subsaharienne

Le lancement d’un réseau d’excellence appuyé par le CRDI améliorera notre compréhension des répercussions de l’IA sur le développement humain.

 

 

 

Exploiter les données massives pour atteindre les ODD

Le réseau de données massives pour le développement utilise l’IA pour mesurer les progrès réalisés par rapport aux ODD.

 

 

 

Une innovation ouverte et collaborative pour favoriser l’égalité entre les sexes, l’emploi des jeunes et l’inclusion à grande échelle

Le réseau Open Africa Innovation Research Network (OpenAIR) examine comment les centres de haute technologie facilitent l’adaptation et l’adoption de l’IA pour éclairer les priorités du gouvernement.

 

 

 

Contribuer au leadership d’opinion sur l’IAPD

Le Canada est le premier pays à adopter une stratégie en matière d’intelligence artificielle

Dans ce blogue de l’UNESCO, Naser Faruqui (CRDI), Elissa Strome (ICRA) et Rémi Quirion (Province de Québec) expliquent pourquoi le Canada a été en 2017 le premier pays au monde à annoncer une stratégie nationale visant l’intelligence artificielle.

 

 

 

Excitation, préoccupation, et espoir pour l’intelligence artificielle dans les pays du Sud

Selon Matthew Smith du CRDI, l’intelligence artificielle est une arme à double tranchant – c’est la raison pour laquelle ses avantages et ses inconvénients doivent s’équilibrer.