Aller au contenu principal

Renforcer les connaissances et le leadership dans les pays du Sud sur le déplacement forcé : le cas du Mexique et de l’Amérique centrale

Quelque 79,5 millions de personnes dans le monde sont déplacées de force en raison de persécutions, de conflits, de violences, de violations des droits de la personne, de difficultés économiques, des changements climatiques et de situations prolongées de fragilité politique. Quelque 80 % des personnes déplacées de force dans le monde sont accueillies dans des pays du Sud et la quasi-totalité des recherches qui influencent les politiques et les pratiques proviennent de chercheurs basés dans les pays du Nord.

Ces dernières années, on a constaté une augmentation substantielle du nombre de personnes originaires de pays d’Amérique centrale et des Caraïbes, ainsi que d’autres parties du monde, qui arrivent au Mexique pour franchir la frontière avec les États-Unis. En outre, un nombre important de migrants en provenance d’autres pays entrent chaque jour au Mexique par sa frontière sud. La diversité croissante des groupes nationaux qui sont arrivés au Mexique a posé de nouveaux défis et de nouvelles difficultés, non seulement pour la gestion des migrations et la garantie des droits des migrants, mais aussi pour les autorités centrales ainsi que pour les gouvernements municipaux où ces populations viennent s’installer. Ils manquent d’informations pour déterminer les besoins de ces personnes, ainsi que leurs vulnérabilités.

Ce projet soutiendra la recherche sur les questions de déplacements forcés liées aux frontières nord et sud du Mexique. Il visera à générer des informations sur les procédés sociaux et émotionnels et les principaux besoins de cette population, en soulignant les risques qui touchent les filles et les femmes. Il produira des informations sur les organisations de la société civile qui aident les migrants et il générera des recherches interdisciplinaires fondées sur un programme collectif entre les parties prenantes, qui offrent de nouvelles perspectives et des solutions possibles. Des formations seront développées pour les autorités et des campagnes et enquêtes sensibiliseront la population générale et favoriseront son inclusion dans la conception de politiques visant à accroître l’accès aux services comme la santé, l’éducation, le logement et le travail.

Ce projet fait partie d’une initiative quinquennale du CRDI sur les déplacements forcés à travers le soutien à des chaires de recherche dans des universités établies dans quatre régions (Afrique de l’Est, Moyen-Orient, Amérique centrale et du Sud et Asie du Sud et du Sud-Est).

No projet
109882
État du projet
Actif
Durée
60 months
Agent(e) responsable du crdi
Fernando Perini
Financement total
CA$ 500,000.00
Emplacement
El Salvador
Guatemala
Honduras
Mexique
Programmes
Gouvernance démocratique et inclusive
Pays de l’institution
Mexico
Institution
Universidad de Guadalajara