Aller au contenu principal

Réduire les risques pour l’intégrité de la recherche et les conflits d’intérêts dans le financement de la recherche en santé publique en Afrique

Les activités de recherche financées par l’industrie, lorsqu’elles sont menées de manière transparente et indépendante, ont apporté d’importantes contributions scientifiques. Cependant, la recherche financée par le secteur privé ou l’industrie peut se révéler problématique si les intérêts commerciaux vont à l’encontre des objectifs de développement. Les chercheurs des pays en développement peuvent être particulièrement vulnérables aux conflits d’intérêts en raison des pressions de plus en plus fortes qu’ils subissent pour trouver des occasions de financement et nouer des partenariats avec le secteur privé.

Plusieurs études ont montré que les recherches financées par l’industrie dans des domaines tels que la santé publique et la nutrition ont été sélectionnées et conçues pour servir les intérêts commerciaux du bailleur de fonds, ou ont produit des résultats en ce sens. Ces études attribuent cet « effet de financement » à un conflit d’intérêts, qui peut mettre en doute l’intégrité et l’objectivité de la recherche et compromettre sa qualité générale. Les conséquences qui en découlent peuvent être profondes.

L’objectif de ce projet est de renforcer la capacité des conseils subventionnaires de la recherche scientifique et des comités d’examen éthique à protéger la recherche en santé publique en mettant à leur disposition des ressources telles qu’un module d’apprentissage en ligne et une boîte à outils pour la gestion des conflits d’intérêts. La mise en œuvre de ce projet se fera sur une période de 24 mois avec les conseils subventionnaires de la recherche scientifique et les comités d’examen éthique de l’Afrique de l’Ouest, de l’Afrique de l’Est et de l’Afrique australe.

Ce projet est financé grâce à l’Initiative des conseils subventionnaires de la recherche scientifique en Afrique subsaharienne (ICSRS), qui a été créée conjointement par le CRDI, le Department for International Development du Royaume-Uni et la National Research Foundation de l’Afrique du Sud. Depuis sa création en 2015, l’ICSRS a contribué à renforcer les capacités des conseils subventionnaires de la recherche scientifique de 15 pays de l’Afrique subsaharienne. Dans le cadre de la deuxième phase de l’ICSRS, les fonds octroyés par l’Agence suédoise de coopération internationale au développement et le CRDI serviront à verser des subventions à chaque conseil, leur permettant ainsi de mener des concours de recherche et des activités connexes dans des domaines liés à leurs programmes de recherche nationaux.

Project ID
109361
Project Status
Actif
Duration
24 months
IDRC Officer
Samuel Oji Oti
Total Funding
CA$ 474,600.00
Location
Cameroun
Kenya
Sud du Sahara
Institution Country
South Africa
Project Leader
Leslie London
Institution
University of Cape Town