Aller au contenu principal

Recherche sexotransformatrice en Afrique : apprentissage pour améliorer les services en matière de santé sexuelle, reproductive et maternelle

De plus en plus de recherches montrent que les approches sexotransformatrices peuvent contribuer à améliorer durablement les résultats en matière de santé sexuelle, reproductive et maternelle. Les approches sexotransformatrices remettent en question les inégalités des genres et les structures de pouvoir sous-jacentes afin de surmonter les normes sexuelles et de genre restrictives. Ces normes sont fondées sur des croyances et des pratiques sociales, culturelles et/ou religieuses qui peuvent avoir un impact négatif sur les droits sexuels et reproductifs des jeunes, des femmes, des groupes apatrides, des populations déplacées, des groupes autochtones et des personnes ayant une orientation non hétérosexuelle.

En dépit de cette reconnaissance et de l’augmentation modeste des programmes utilisant des approches sexotransformatrices, il n’existe actuellement que très peu de données probantes permettant de savoir si, comment et dans quels contextes les approches sexotransformatrices peuvent influencer les résultats en matière de santé sexuelle, reproductive et maternelle. En outre, il n’existe pas de cadres d’évaluation appropriés ni de paramètres pouvant être utilisés pour mesurer les changements et comparer les différents programmes.

Ce projet contribuera à combler les lacunes en matière de connaissances et de pratiques sur les paradigmes sexotransformateurs, les cadres conceptuels, les conceptions et les méthodes de recherche, et les stratégies d’application des connaissances qui peuvent aider à améliorer les droits et les services de santé sexuelle, reproductive et maternelle dans les pays à revenu faible et intermédiaire (PFR-PRI). Il vise à produire : (a) un cadre co-créé pour utiliser la recherche sexotransformatrice sur les droits et les services en matière de santé sexuelle, reproductive et maternelle en Afrique; (b) une carte des paradigmes de recherche, des cadres, des méthodologies et des paramètres pertinents; (c) des documents de synthèse, des billets de blogues, des balados, des notes politiques et un numéro thématique d’une revue scientifique visant à rendre plus visibles les voix de l’Afrique sur les enjeux sexotransformateurs. Ce corpus de connaissances enrichi sera alimenté par les efforts de recherche sur la mise en œuvre au niveau communautaire menés par les PFR-PRI. L’objectif global est d’encourager une communauté renforcée de chercheurs et de décideurs politiques informés, connectés et habilités à utiliser des cadres et des méthodes de transformation du genre dans leurs recherches et leurs pratiques.

No projet
109847
État du projet
Actif
Durée
40 months
Agent(e) responsable du crdi
Chaitali Sinha
Emplacement
Burkina Faso
Gambie
Ghana
Malawi
Niger
Nigéria
Afrique du Sud
Programmes
Santé mondiale
Santé mondiale
Pays de l’institution
South Africa
Institution
University of the Western Cape