Aller au contenu principal

Faire évoluer les normes de genre pour améliorer la santé des mères et des adolescents en Gambie et au Ghana

La plus grande cohorte de jeunes de l’histoire entre dans la phase de l’adolescence, caractérisée par un développement physique, cognitif et social rapide. Les décisions prises au cours de cette étape importante ont des répercussions importantes sur la santé et le bien-être général plus tard dans la vie. En Gambie et au Ghana, les filles commencent à avoir des relations sexuelles à un jeune âge, alors qu’elles ne sont pas préparées à faire face aux comportements sexuels et à leurs conséquences telles que les infections transmissibles sexuellement, les grossesses précoces, la violence sexuelle et sexospécifique, les avortements à risque et les complications associées. La combinaison de lois et de politiques restrictives, la capacité limitée du système de santé à fournir des services de qualité, le manque de renseignements adaptés et les pratiques culturelles et normes sociales néfastes limitent la capacité des adolescents – en particulier des adolescentes – à exercer leurs droits sexuels et reproductifs et à accéder à des services de qualité.

Ce projet utilise des approches sexotransformatrices afin de répondre aux défis de l’offre et de la demande rencontrés par les adolescents, filles et garçons, pour répondre à leurs besoins en matière de santé sexuelle, reproductive et maternelle. L’offre vise à rendre les services de santé sexuelle et génésique des adolescents plus conviviaux pour les jeunes. Le projet examinera et influencera positivement les attitudes et les normes des fournisseurs de soins de santé et des jeunes couples. Le projet se penchera également sur les vulnérabilités croisées (telles que l’identité ethnique ou sexuelle, la pauvreté ou le niveau d’éducation) des adolescents afin de soutenir le changement des normes et pratiques sexospécifiques néfastes. Du côté de la demande, il s’agit de renforcer la préparation à l’accouchement et aux complications chez les adolescentes enceintes afin de réduire les retards inutiles et potentiellement mortels dans l’accès aux services de santé maternelle et néonatale. Dans l’ensemble, le projet est conçu pour déterminer les facteurs et stratégies pertinents en vue de soutenir et d’étendre avec succès l’intervention à d’autres communautés au Ghana et en Gambie.

Ce projet est l’un des quatre sélectionnés dans le cadre d’un concours fermé organisé par le programme de santé mondiale intitulé « Faire progresser les innovations en matière de santé sexuelle, reproductive et maternelle grâce à des approches sexotransformatrices ».

No projet
109806
État du projet
Actif
Durée
36 months
Agent(e) responsable du crdi
Chaitali Sinha
Emplacement
Gambie
Ghana
Programmes
Santé mondiale
Santé mondiale
Santé mondiale
Institution
Agency for the Development of Women and Children