Aller au contenu principal

Combattre la résistance aux antibiotiques des lacs des Philippines : Des interventions en amont de One Health pour réduire le fardeau

Les lacs constituent des ressources naturelles essentielles pour les populations des pays à revenu faible et à revenu intermédiaire (PFR-PRI), mais la contamination par des déterminants de la résistance aux antimicrobiens (RAM) d’origine animale et humaine, particulièrement la résistance aux bêta-lactamines et aux carbapénèmes qui sont la pierre angulaire de la thérapie antimicrobienne humaine, suscite une inquiétude croissante. Nombreuses études montrent que la résistance aux bêta-lactamines dans les eaux d’Asie est en augmentation. Toutefois, peu d’interventions ont été évaluées pour déterminer s’il est possible de réduire la contamination environnementale provenant des hôpitaux et de l’agriculture. Ce projet propose de développer des interventions et d’évaluer leur impact sur la RAM des humains, des animaux et de l’environnement. Les interventions comprennent des programmes de gestion des antimicrobiens dans les hôpitaux et les fermes d’arrière-cour, des campagnes de sensibilisation du public à la RAM, l’amélioration des pratiques de gestion dans les fermes et le nettoyage des effluents qui alimentent le lac.

La situation dans et autour lac Laguna aux Philippines ressemblent à celles de nombreux pays d’Asie, d’Amérique latine et d’Afrique, ce qui permet aux résultats du projet d’être applicables à d’autres PRF-PRI et de promouvoir les objectifs de développement durable des Nations Unies dans le monde entier. L’approche « One Health » (une seule santé) est essentielle pour lutter contre la RAM dans l’interface homme-animal-environnement. La diminution des charges polluantes améliorera la qualité de l’eau et des ressources lacustres tout en réduisant les éclosions de maladie, ce qui profitera aux communautés riveraines de la Laguna, qui comptent plus de 16 millions de personnes.

Il s’agit de l’un des trois projets financés par le CRDI dans le cadre du Joint Programming Initiative on Antimicrobial Resistance (JPIAMR), une plateforme collaborative internationale qui coordonne le financement mondial pour appuyer la recherche et les mesures d’interventions concertées face à la RAM. Au moyen du JPIAMR, le CRDI s’est associé à 30 autres organismes donateurs pour financer des projets de recherche novateurs visant à comprendre les répercussions des interventions sur le développement et la transmission de la RAM et à concevoir, mettre en œuvre, évaluer et comparer les interventions qui auront de véritables retombées sur la réduction du développement et de la transmission de la RAM dans et entre les différents contextes de One Health.

No projet
109859
État du projet
Actif
Durée
36 months
Agent(e) responsable du crdi
Armando Heriazon
Financement total
CA$ 499,200.00
Emplacement
Philippines
Programmes
Systèmes alimentaires résilients au climat
Systèmes alimentaires résilients au climat
Pays de l’institution
Philippines
Institution
University of the Philippines