Aller au contenu principal

Autonomiser les entreprises détenues par des femmes grâce aux marchés publics en Tanzanie

On a constaté que les marchés publics sensibles au genre sont un outil puissant pour améliorer l’autonomisation économique des femmes et promouvoir l’égalité des sexes. La Tanzanie a mis en place des systèmes et des réglementations en matière de marchés publics qui comprennent des dispositions relatives à l’égalité des chances et au traitement équitable, et qui exigent que 30 % des marchés publics soient attribués à des femmes, à des jeunes et à des personnes handicapées. En dépit de ces dispositions de politique publique, les obstacles à la participation des femmes aux processus de passation de marchés persistent, en grande partie à cause de l’éparpillement des politiques nationales sur l’autonomisation économique des femmes et de l’accès limité de celles-ci à l’information, aux compétences, aux marchés financiers et à la propriété des actifs. Les femmes constituent 43 % des groupes enregistrés, mais les données disponibles ne sont pas ventilées et n’indiquent pas la proportion de petites et moyennes entreprises appartenant à des femmes qui composent les marchés publics.

Le projet vise à promouvoir la participation des entreprises dirigées par des femmes aux marchés publics en élaborant des lignes directrices que les gouvernements peuvent adopter et en identifiant des interventions innovantes et inclusives en matière de politique publique qui peuvent être mises à l’échelle en Tanzanie. Le projet travaillera en étroite collaboration avec des acteurs gouvernementaux sélectionnés, le secteur privé et des organisations de la société civile pour élaborer et mettre à l’échelle des politiques et des interventions innovantes qui facilitent la mise en œuvre de marchés publics sensibles à la dimension de genre, afin de lutter contre la ségrégation entre les sexes dans le monde du travail et favoriser l’autonomisation économique des femmes. Pour ce faire, on aura recours à des méthodes mixtes pour la collecte de données et à un cadre d’évaluation d’essai de contrôle randomisé pour évaluer et mettre à l’échelle les interventions efficaces.

Ce projet bénéficie du soutien de l’initiative Croissance de l’économie et débouchés économiques des femmes (CEDEF) en Afrique de l’Est, qui est financée conjointement par la Fondation Bill et Melinda Gates, la Fondation William et Flora Hewlett et le CRDI. Le programme CEDEF – Afrique de l’Est cherche à générer un changement transformateur pour faire progresser l’égalité des genres dans le monde du travail.

Project ID
109801
Project Status
Actif
Duration
30 months
IDRC Officer
Annet Abenakyo Mulema
Total Funding
CA$ 647,000.00
Location
Tanzanie
Programmes
CEDEF - Afrique de l’Est
Institution Country
Tanzania
Institution
The Registered Trustees of Economic and Social Research Foundation