Aller au contenu principal

Agroentreprise et investissements régénérateurs dans une optique sexospécifique dans le corridor sec de l’Amazonie et de l’Amérique centrale

La région des Andes et de l’Amazonie abrite environ 10 % des espèces de la planète. En outre, avec seulement 0,5 % de la surface terrestre mondiale, l’Amérique centrale abrite plus de 7 % de la biodiversité de la planète. Toutefois, malgré leur richesse naturelle, ces écosystèmes sont constamment menacés, ce qui a un impact considérable sur la sécurité alimentaire et les moyens de subsistance de leurs populations. Non seulement l’augmentation de la déforestation et des incendies de forêt a des répercussions sur les moyens de subsistance locaux, la production et l’accès à la nourriture, mais elle contribue également au réchauffement de la planète, ce qui accroît la variabilité du climat et a davantage de répercussions sur les systèmes alimentaires et les moyens de subsistance. En outre, cette région a été gravement touchée par la pandémie de COVID-19, ce qui n’a fait qu’accroître sa vulnérabilité.

Une approche innovante des affaires et des investissements a vu le jour. Elle contribue à fournir et à donner accès à une alimentation saine aux communautés locales tout en protégeant les écosystèmes naturels. Ce modèle commercial « régénérateur » place la création de valeur au sein des systèmes agroécologiques et le renforcement de la résilience des communautés au cœur des entreprises agricoles. Complémentaire aux solutions fondées sur la nature pour lutter contre les changements climatiques, cette approche va au-delà de la réalisation de la carboneutralité pour atteindre un impact carbone négatif tout en contribuant à la sécurité alimentaire et de l’eau.

Le modèle commercial régénérateur englobe également la régénération de la cohésion sociale, la promotion de l’inclusion et de l’égalité des genres, et l’augmentation de leur résistance aux chocs tels que les changements climatiques et les pandémies. Cependant, malgré l’émergence croissante de ces solutions basées sur le marché, il existe encore peu de données probantes sur la viabilité financière ou les avantages sociaux et environnementaux des agroentreprises régénératives.

Ce projet comblera cette lacune et apportera des éléments probants et des enseignements sur les besoins et les impacts des entreprises agroalimentaires régénératrices en tenant compte de la sexospécificité. Sur la base de ces éléments probants, il mobilisera un soutien financier et non financier, créera une communauté d’entreprises régénératrices, d’investisseurs d’impact et d’intermédiaires, et informera les réponses politiques pour aider à mieux avancer.

No projet
109788
État du projet
Actif
Durée
30 months
Agent(e) responsable du crdi
Carolina Robino
Financement total
CA$ 1,508,200.00
Emplacement
Amérique du Sud
Pays de l’institution
Panama
Institution
Fundación Avina