Répondre aux violences sexuelles envers les adolescent(es) au Burkina Faso pour le respect de leurs droits sexuels et reproductifs

À l’instar des autres pays africains, les violences sexuelles constituent un phénomène récurrent au Burkina Faso. Les adolescentes et les jeunes femmes sont particulièrement exposées. De plus, une récente cartographie indique que les violences sexuelles figurent au nombre des questions aigues et les axes de recherche pertinents concernant la santé reproductive des adolescents en Afrique de l’Ouest.

Les initiatives actuellement mises en place pour la santé reproductive ne répondent généralement pas à la violence sexuelle à l'égard des femmes. La documentation disponible relève le paradoxe entre le dispositif politique et législatif imposant dans le pays en matière de protection des groupes vulnérables, et une quasi-absence de résultats palpables sur le terrain.

Le projet, mis en œuvre par l’Université Ouaga 1 Professeur Joseph Ki-Zerbo et la Communauté d’action pour la promotion de la santé sexuelle et reproductive au Burkina Faso, s’inscrit dans l’agenda global de l’amélioration du respect des droits sexuels et reproductifs des adolescent(e)s au Burkina Faso et de leur état de santé. Le projet vise ainsi à produire un modèle alternatif intégré pour la réduction des violences sexuelles à l’endroit des adolescent(e)s et de leur impact sur les victimes. Il proposera une stratégie d’intervention collaborative et multisectorielle basée sur ce modèle et pouvant être mise à l’échelle pour améliorer la prévention et les réponses aux violences sexuelles sur les adolescent(e)s au Burkina Faso.

Le projet agira simultanément sur plusieurs axes dont la sensibilisation (communication pour le changement de comportement); le renforcement des compétences des acteurs; les services de santé adéquats, et l’assistance juridique et judiciaire aux victimes des violences sexuelles. Le projet de recherche action contribuera ainsi à une meilleure compréhension, par toutes les parties prenantes, des violences sexuelles dont sont victimes les adolescent(e)s et à une identification collective des conséquences de ces violences et des réponses qui y sont apportées. Le projet renforcera les capacités des jeunes, des communautés et des acteurs multisectoriels et il favorisera les changements de comportement et une collaboration plus étroite entre ces parties prenantes pour mieux prévenir les violences sexuelles et une prise en charge intégrée et efficace des victimes.

Projet nᵒ

109014

État du projet

Actif

Durée

36 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Marie-Gloriose Ingabire

Financement total

CAD$ 650,000

Pays

Burkina Faso

Programme

Santé des mères et des enfants

Chargé(e) de projet

Nathalie Sawadogo

Institution

Université Ouaga 1 Professeur Joseph KI-ZERBO

Pays d' institution

Burkina Faso

Site internet

http://www.univ-ouaga.bf