Renforcer la capacité de gestion de la santé pour utiliser les données sur la santé et pour aborder la grossesse chez les adolescentes

La Politique du Ghana sur le service de santé reproductive des jeunes et des adolescents (2016-2020) vise à aborder les obstacles structurels qui empêchent les pauvres d’accéder aux renseignements et aux services de santé, et à renforcer la participation de la communauté ainsi que les milieux sociaux et culturels. La réduction de la grossesse chez les adolescentes est l’une de ses principales priorités.

Le sous-district d’Adaklu occupe l’avant-dernier rang au chapitre du rendement à l’égard de l’atteinte des objectifs nationaux qui visent à réduire le nombre de grossesses chez les adolescentes. Les défis pour l’équipe de gestion de la santé comprennent : les lacunes en matière de collecte des données; la capacité limitée d’analyser et d’appliquer les données; et le manque de compétences pour collaborer efficacement avec les intervenants clés afin de mettre au point des interventions pertinentes qui abordent les facteurs contextuels.

Ces défis sont accentués par la méfiance de la communauté envers l’équipe de gestion de la santé de district en raison de malentendus antérieurs concernant un projet de santé scolaire. On estimait généralement que les comprimés de fer offerts aux filles pour réduire l’anémie étaient des contraceptifs, et l’intervention a été incorrectement attribuée aux clubs de santé pour adolescents qui ont été établis par le ministère de la Santé pour prévenir les grossesses chez les adolescentes.

Ce projet enseignera aux équipes de gestion de la santé de district la façon d’utiliser les données pour mener une recherche sur la mise en œuvre. Cela comprendra une collaboration avec des intervenants clés pour cerner et appliquer des interventions novatrices. Par ailleurs, l’équipe de recherche aidera l’équipe de gestion de la santé de district à suivre le cycle complet de recherche sur la mise en œuvre : consulter les données sur la santé; collaborer avec les intervenants clés en vue de concevoir des interventions à l’échelle des collectivités et des installations de soins de santé afin de réduire le nombre de grossesses chez les adolescentes; rétablir la confiance de la communauté; et promouvoir une approche permettant à la famille et aux pairs de soutenir les adolescents. Les avantages potentiels sont nombreux, car la reconstruction du capital social est importante pour la recherche et pour la durabilité des services de santé pour adolescents au sein du district.

Projet nᵒ

108936

État du projet

Actif

Durée

36 mois

Agent(e) responsable du CRDI

Marie-Gloriose Ingabire

Financement total

CAD$ 740,000

Pays

Ghana

Programme

Santé des mères et des enfants

Chargé(e) de projet

Margaret Gyapong

Institution

University of Health and Allied Sciences

Pays d' institution

Ghana

Site internet

http://www.uhas.edu.gh/en/