Aller au contenu principal

L’année internationale des légumineuses n’était qu’un début

25 mai 2017

Laura Husak

Agent(e) de gestion de programme

Les légumineuses sont une famille de plantes cultivées qui comprend les haricots secs, les petits pois, les lentilles et les pois chiches; elles sont toutes très importantes pour la nutrition, la santé et la subsistance. Bien que l’année 2016 -- célébrée comme l’Année internationale des légumineuses -- soit terminée, nous devons absolument continuer à sensibiliser les gens au sujet du rôle des légumineuses dans l’amélioration de la sécurité alimentaire, de la nutrition et de la durabilité agricole.

Au cours des deux dernières décennies, les légumineuses, jadis peu cultivées, sont devenues un produit agricole clé au Canada : le pays est désormais le premier exportateur mondial de légumineuses, qui représentent la 5e culture la plus importante au Canada. Fort de son expertise, le Canada peut désormais faire preuve de leadership dans la nutrition et la sécurité alimentaire en continuant à soutenir la production et la consommation des légumineuses à travers le monde.

Mondialement, les légumineuses sont essentielles à l’établissement de systèmes agricoles viables et d’une saine alimentation. Or il existe un vaste fossé entre la production actuelle de légumineuses et l’énorme potentiel de la culture de ces aliments pour résoudre les problèmes d’agriculture durable dans le monde. Pour exploiter pleinement le potentiel des légumineuses, il faut surmonter les barrières à la consommation en développant de nouvelles variétés, des méthodes de production et des produits alimentaires nouveaux.

Les recherches sur les légumineuses portent leurs fruits

Depuis 1976, le Centre de recherches pour le développement international (CRDI) du Canada a investi près de 29 millions de dollars dans 68 projets de recherche sur les légumineuses. Ces recherches ont permis de créer de nouvelles variétés de légumineuses plus nutritives, d’augmenter la diffusion des services d’information pour stimuler la culture des légumineuses et d’appuyer les agriculteurs et les entreprises agroalimentaires dans le traitement et la commercialisation de leurs récoltes auprès des consommateurs.

Les recherches ont permis aux agriculteurs de profiter de nombreux avantages de la culture des légumineuses, y compris les propriétés fixatrices d’azote que ces plantes apportent au sol, réduisant les coûts des engrais pour les agriculteurs. Les légumineuses nécessitent 20 fois moins d’eau que les produits animaux et, pendant les périodes de sécheresse, cette résistance constitue un tampon en cas de mauvaises récoltes d’autres plantes.

Les légumineuses représentent un potentiel important pour l’alimentation humaine étant donné leur teneur plus élevée en protéines par rapport aux autres légumes. Elles sont aussi riches en fibres alimentaires, en minéraux et en fer, et ont une faible teneur en matières grasses, ce qui aide à réduire la pression sanguine et le risque de maladies coronariennes. Les légumineuses sont aussi une source importante de revenus pour les femmes, qui jouent un rôle important dans leur production et leur commercialisation.

Pourtant, les fonds de recherche consacrés à la culture des légumineuses représentent une fraction des investissements dans la culture des céréales. Par conséquent, la production mondiale de légumineuses est restée relativement inchangée. Des investissements dans la recherche coordonnée sur les légumineuses sont nécessaires afin de mieux utiliser les fonds existants et d’améliorer les connaissances sur l’agriculture adaptée aux changements climatiques, l’utilisation efficace de l’eau, la diversification des cultures et la gestion des parasites et des maladies.

Un temps de cuisson prolongé (jusqu’à trois heures) et les coûts associés en carburant et en eau représentent un autre obstacle à la consommation des légumineuses. En Ouganda et au Kenya, un projet financé par le CRDI et le Australian Centre for International Agricultural Research appuie une initiative publique-privée de fèves précuites, un nouveau produit abordable et à cuisson rapide qui stimule la consommation de légumineuses nutritives. Du fait de la demande accrue pour les fèves précuites, un marché lucratif s’ouvre à 24 000 producteurs de fèves, créant ainsi des emplois dans la transformation et la distribution. Comme le mentionne l’agence Reuters, ce produit attire les consommateurs, car il exige moins de temps, d’eau et de bois de chauffage pour la cuisson, ce qui représente des coûts de préparation moindres et freine le déboisement.

Media
Remote video URL

Avec le soutien du CRDI et d’ Affaires mondiales Canada, des chercheurs de l’Université Hawassa en Éthiopie, en collaboration avec une équipe de l’Université de la Saskatchewan, ont mis au point des variétés de pois chiche et de haricot qui augmentent le rendement de 62 à 89 pour cent par rapport aux variétés locales, et qui sont déjà cultivées par plus de 36 000 agriculteurs.

Plus riches en zinc et en fer, ces variétés visent les personnes qui ont le plus besoin d’une nutrition améliorée, à savoir les mères, les nourrissons et les jeunes enfants. L’éducation nutritionnelle sur les compléments alimentaires (le fait d’intégrer d’autres aliments et liquides au lait maternel pour répondre aux besoins nutritifs du nourrisson et de l’enfant) a eu des effets positifs, notamment une prise de poids chez les enfants.

La société Radios Rurales Internationales, basée au Canada, travaille avec les partenaires du CRDI en Éthiopie et en Tanzanie pour partager les connaissances sur la culture et la consommation des légumineuses au moyen de la radio, des téléphones mobiles, d’Internet et de bandes dessinées destinées aux jeunes. L’objectif de ces initiatives et d’autres mesures est d’augmenter la disponibilité, l’accessibilité et l’utilisation des légumineuses, tout en appuyant les moyens de subsistance des agriculteurs dans un contexte de changement climatique.

Prochaines étapes dans la promotion des légumineuses

Le CRDI et ses partenaires ont réuni un groupe d’experts de haut niveau des secteurs public et privé pour élaborer une stratégie de recherche sur le rendement et la durabilité de la culture des légumineuses pour les dix prochaines années, coordonnée au niveau international. Le Canada peut partager ses connaissances et son expertise en participant à des réseaux mondiaux et régionaux de scientifiques et d’intervenants dans l’industrie. On peut aussi accélérer les investissements dans la recherche sur les légumineuses en oeuvrant pour un consensus sur les investissements prioritaires, en établissant un ordre du jour des discussions mondiales et en mobilisant les dirigeants pour solliciter des fonds.

Le 18 janvier 2017 était la Journée mondiale des légumineuses. Cette journée, instituée durant l’Année internationale des légumineuses, constitue une occasion de célébrer les progrès réalisés et de renforcer la collaboration en vue de faire la promotion des légumineuses. En collaboration avec ses bureaux régionaux au Caire, à Delhi, à Montevideo et à Nairobi, le CRDI présentera la variété des plats de légumineuses dans les différentes régions dans le cadre de déjeuners thématiques.

Nous espérons que vous en ferez autant !

La version originale anglaise de cette lettre éditoriale a été publiée dans The Huffington Post le 17 janvier, 2017.

Laura Husak est agente de gestion de programme en collaboration avec l’équipe d’Agriculture et sécurité alimentaire au CRDI.