Aller au contenu principal

L’intelligence artificielle au service de la santé mondiale : nouveau programme de recherche en vue d’arrimer l’IA responsable aux principaux défis en matière de santé

28 juin 2022
Le CRDI a le plaisir d’annoncer un nouveau programme de recherche L’Intelligence artificielle (IA) au service de la santé mondiale (IASM). Le programme se concentrera sur la stimulation et la mise à l’échelle de la recherche en matière d’IA pour la préparation et la réponse aux épidémies et aux pandémies au service de la santé sexuelle, reproductive et des mères.
 Une rangée de femmes enceintes assises dans un centre de soins prénataux, au Nigeria
CRDI/Andrew Esiebo
L’IA offre des possibilités d’améliorer la santé sexuelle, reproductive et des mères, ainsi que la préparation en vue de faire face aux pandémies.

Le programme (IASM), a été annoncé parmi les projets importants durant le Sommet des chefs de gouvernement du Commonwealth le 25 a Rwanda le 25 juin.

Le CRDI investira 15.5 millions de dollars canadiens dans l’initiative IASM pour la recherche appliquée, la mobilisation des connaissances et le renforcement des capacités dans les pays du Sud. Les appels à la recherche devraient concerner des pays du Moyen-Orient, d’Afrique, d’Asie et d’Amérique latine et des Caraïbes. Le premier appel à propositions de recherche a été lancé en juillet 2022.

« Alors que le monde émerge de l’apogée de la pandémie de COVID-19, le potentiel des solutions technologiques avancées pour remodeler le paysage en matière de santé mondiale n’a jamais semblé aussi grand », souligne Dominique Charron, vice-présidente, Programmes et partenariats. « Le CRDI est enthousiaste à l’idée de s’appuyer sur sa grande expérience à la fois en matière d’IA et de santé mondiale avec ce nouveau programme de recherche qui vise à explorer les utilisations novatrices, sexospécifiques et responsables de l’IA dans le but de trouver des solutions aux problèmes de santé dans les pays à faible revenu et à revenu intermédiaire. » 

L’utilisation de l’IA permet de transformer la planification des systèmes de santé et la manière dont les services de santé sont fournis dans les pays à faible revenu et à revenu intermédiaire. Lorsqu’elle est mise en œuvre à l’aide d’approches centrées sur les personnes et fondées sur les droits, l’IA peut générer des gains en matière d’efficacité et améliorer les résultats en matière de santé, depuis la surveillance de la santé publique jusqu’aux points de service de soins de santé. L’IA offre également la possibilité de soutenir la préparation, la reprise et la réponse face aux pandémies et aux épidémies.  

Malgré la promesse de l’IA d’améliorer la santé mondiale, il existe d’importantes implications éthiques, juridiques et sociales qui, si elles ne sont pas gérées et gouvernées de manière appropriée, peuvent se traduire par des risques bien réels. Le programme IASM encouragera l’utilisation responsable de l’IA dans les systèmes et services de santé tout en atténuant les risques et les dommages – notamment pour les groupes défavorisés et marginalisés.  

Le nouveau programme IASM s’appuie sur les travaux existants du CRDI en matière d’IA, de santé sexuelle, reproductive et des mères et la réponse aux maladies infectieuses, tels que l’intelligence artificielle pour le développement en Afrique (IAPD), les programmes Programme d’IA destiné aux pays du Sud en réponse à la COVID-19 et Innovation pour la santé des mères et des enfants d’Afrique.