Aller au contenu principal

Amélioration de la qualité de la santé des mères et des nouveau-nés dans la région de Mtwara, en Tanzanie

3 mars 2022
Un projet, mis en œuvre dans cinq centres de santé et 15 dispensaires satellites dans la région rurale de Morogoro, en Tanzanie, a permis d’améliorer la qualité des services d’urgence pour les mères et les nouveau-nés. Ce projet, Accès à des accouchements sans risques en Tanzanie (ISMEA), qui s’est récemment achevé, faisait partie du programme Innovation pour la santé des mères et des enfants d’Afrique, soutenu par les Instituts de recherche en santé du Canada, Affaires mondiales Canada et le CRDI.
 Un stagiaire (clinicien associé) participant à un cours de courte durée en anesthésie réalise une rachianesthésie sous supervision à l’Hôpital St. Francis Referral, Ifakara, Tanzanie.
Un stagiaire (clinicien associé) participant à un cours de courte durée en anesthésie réalise une rachianesthésie sous supervision à l’Hôpital St. Francis Referral, Ifakara, Tanzanie.

Le projet a permis de former 42 soignants des centres de santé à l’anesthésie et aux soins d’urgence pour les mères et les nouveau-nés. Il a également permis la formation de 20 responsables d’établissements de santé et huit membres des équipes de gestion sanitaire des districts et des régions à la direction et à la gestion. Les gestionnaires ont créé des plans afin d’améliorer les performances de leurs établissements de santé et ont appris à évaluer leurs répercussions. 

Le nombre moyen d’accouchements dans les centres de santé a augmenté de 96 %, passant de 183 par mois, avant l’intervention, à 358 au cours de la période d’intervention. Au cours du projet, 2 179 femmes ont accouché par césarienne. La proportion de femmes orientées des centres de santé vers les hôpitaux secondaires en raison de complications maternelles a diminué de 33 %, et le risque qu’une femme meure de complications pendant et après l’accouchement a diminué de 1,5 % à 1,1 %. 

Les médecins régionaux et de district des conseils de district soutenus se sont félicités des réalisations du projet ISMEA. Le Dr Ukio Kurisye, médecin régional de Morogoro, a mentionné : « La principale leçon tirée [du projet ISMEA] est que si les prestataires de soins sont bien formés et correctement équipés en fournitures essentielles, en présence d’une équipe de gestion efficace, les décès maternels et néonatals peuvent être réduits. » Le Dr Kurisye a ajouté : « Nous avons donc l’intention d’étendre le modèle ISMEA à toute la région. Ce n’est pas facile, mais il est nécessaire de le faire. Nous aiderons les conseils de district à répliquer le modèle en fonction de leurs installations. »