Aller au contenu principal
Le pouvoir de la recherche pour soutenir l'action climatique

Des chaires de recherche permettront d’ancrer les connaissances sur les déplacements forcés dans les pays du Sud

13 décembre 2021

Plus de 80 millions de personnes de par le monde ont été contraintes de fuir leur foyer, a rapporté le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés en 2020. Ces personnes ont été déplacées de force en raison de persécutions, de conflits, de violences, de violations des droits de la personne, de difficultés économiques, de changements climatiques et de situations d’instabilité politique prolongées. Les femmes et les enfants parmi ces gens sont les premiers à souffrir des difficultés liées à leurs conditions souvent précaires.    

Bien que les pays en développement accueillent 80 % des personnes déplacées de force dans le monde, les politiques et les pratiques régissant la vie de ces populations s’appuyer sur les recherches disponibles qui proviennent essentiellement de pays développés. Les connaissances nationales et locales sur les déplacements forcés, qui s’appuient sur les expériences des personnes qui ont dû fuir et de leurs communautés d’accueil, restent largement inexploitées. Ces connaissances localisées sont cruciales pour l’élaboration de solutions durables aux défis liés aux déplacements forcés.    

Le CRDI investit 4,4 millions de dollars canadiens, rien qu’en 2021, pour créer des chaires de recherche sur les déplacements forcés dans des universités de pays du Sud. Des appels à propositions ouverts et concurrentiels lancés au Moyen-Orient et en Afrique de l’Est ainsi qu’en Asie du Sud et du Sud-Est et en Amérique centrale et du Sud ont permis de sélectionner huit universités qui créeront des chaires de recherche en fonction des objectifs qu’elles ont établis.   

Chaque université recevra jusqu’à 600 000 CAD sur cinq ans pour mener des recherches interdisciplinaires et multisectorielles, tout en intégrant des approches visant à transformer les normes discriminatoires liées au genre. Les activités de sélection des titulaires des chaires sont en cours.   

Ensemble, ces chaires de recherche contribueront de manière significative à l’étude des déplacements forcés dans une perspective des pays du Sud, et ce, en s’engageant en faveur de l’excellence dans la recherche et l’enseignement, et du mentorat pour les jeunes chercheurs et chercheuses. Les chaires s’attacheront également à promouvoir des liens solides avec la recherche et les initiatives communautaires ainsi qu’avec les processus nationaux et mondiaux d’élaboration de politiques.   

Voici les huit premières universités sélectionnées en 2021 ainsi que leurs projets de chaire de recherche :  

En plus des chaires de ces huit universités, le CRDI prévoit soutenir quatre autres chaires de recherche en Afrique de l’Ouest et du Nord, dans le cadre d’un engagement à plus long terme sur les questions liées aux déplacements forcés.   

Solutions durables pour les personnes déplacées de force  

Un élément déterminant de cette initiative est le soutien au réseautage, à la coordination et à l’apprentissage mutuel entre les chaires de recherche. Le réseau LERRN (Local Engagement Refugee Research Network) de l’Université Carleton au Canada (https://carleton.ca/lerrn/) facilitera la mobilisation et la collaboration entre les chaires ainsi que la synthèse des constatations et des enseignements des différentes régions.  

La recherche et les données probantes qui mettent en liaison les réalités vécues par les personnes déplacées avec les décideurs politiques aux niveaux local, national et mondial sont essentielles à la réalisation de solutions durables. Cette initiative permettra de créer des connaissances et des recherches déterminantes, menées par des institutions du Sud, qui peuvent contribuer à éclairer non seulement les politiques locales et nationales, mais aussi le discours et les actions au niveau mondial. 

Pré-annonce de l’appel à propositions – Le programme conjoint de recherche en santé Canada-Israël Phase II – Concours 2022–2023

15 août 2022
Le CRDI, la Fondation israélienne des sciences, la Fondation Azrieli et les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) ont le plaisir d’annoncer le deuxième concours de recherche dans le cadre de la deuxième phase du Programme conjoint canado-israélien de recherche en santé.
Un technicien fait des tests sur la grippe aviaire.
WORLD BANK
Un technicien fait des tests sur la grippe aviaire.

Six subventions d’une valeur maximale de 1,4 million de dollars canadiens chacune seront accordées à des équipes de recherche dirigées par des chercheurs et des chercheuses du Canada, d’Israël et de pays à revenu faible ou intermédiaire travaillant en collaboration aux frontières des sciences biomédicales et de la santé mondiale. Les équipes seront soutenues pendant une période maximale de quatre ans. 

Ce deuxième appel concerne les propositions dans le domaine des maladies transmissibles, avec un accent particulier sur l’étude des mécanismes biologiques sous-jacents et les impacts sur la santé mondiale. Les sujets potentiels peuvent inclure, mais ne sont pas limités à ce qui suit :  

  • Recherche de découverte pour déterminer de nouveaux agents pathogènes et leur distribution dans les populations humaines; 

  • Nouvelles approches thérapeutiques pour les maladies transmissibles; 

  • Biologie et mécanisme de la résistance aux médicaments dans les maladies infectieuses; 

  • Interactions hôte-parasite; 

  • Nouvelles orientations de la recherche sur les vaccins contre les maladies infectieuses; 

  • Nouveaux biomarqueurs pour la détection, la caractérisation et le suivi des maladies infectieuses; 

  • Maladies vectorielles et zoonotiques, y compris l’impact des changements climatiques sur la propagation des maladies zoonotiques; 

  • Nouvelles plateformes technologiques pour la détection rapide d’agents pathogènes d’importance pandémique. 

Exclusions : Les recherches, les études, les enquêtes et les essais cliniques sur le SRAS-CoV-2/COVID-19 ainsi que les travaux visant principalement à informer les politiques de santé publique NE SONT PAS admissibles au financement dans le cadre de cette possibilité. Cependant, l’utilisation de l’échantillonnage aléatoire dans les études de recherche biomédicale fondamentale est acceptée. 

Les équipes intégreront des chercheurs et des chercheuses de classe mondiale des trois zones géographiques dans le but de renforcer les capacités scientifiques, ainsi que de promouvoir la collaboration, les partenariats équitables et l’excellence scientifique dans toute sa diversité. 

Les lignes directrices détaillées pour la soumission seront publiées sur la base de données des possibilités de financement des IRSC en septembre 2022. La procédure de demande pour cette possibilité de financement comprend deux étapes : l’inscription et la demande. Au Canada, les inscriptions doivent être effectuées avant le 17 janvier 2023, et les demandes avant le 16 février 2023. En Israël, les inscriptions doivent être effectuées avant le 17 janvier 2023, et les demandes administratives avant le 15 février 2023.  

Il est obligatoire que les équipes soumettent leur inscription et leur demande à la fois à la Fondation israélienne des sciences et aux Instituts de recherche en santé du Canada. 

Pour de plus amples renseignements, n’hésitez pas à communiquer avec nous :

Instituts de recherche en santé du Canada  
Centre de contact des IRSC 
Téléphone : 613-954-1968 
Sans frais : 1-888-603-4178 
Courriel : support@cihr-irsc.gc.ca   

Israel Science Foundation (ISF)  
Ella Fire 
Directrice scientifique des programmes spéciaux 
Israel Science Foundation 
Courriel : ella@isf.org.il 

Ministère des Affaires étrangères des Pays-Bas

Ministry of Foreign Affairs of the Netherlands Logo

Intervention de recherche rapide contre la variole simienne

Ouverts
Appel
Application
Date butoir
Programmes
Santé mondiale
Durée
24 mois
Sujet(s)
Santé
Pays
Sud du Sahara
Nord du Sahara
Sahara occidental
North Africa
Canada
Financée par
Le CRDI et les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC)
Budget
Le montant total disponible est 3 000 000 $ CA, ce qui devrait permettre d'accorder une subvention. Les IRSC verseront jusqu'à 2 000 000 $ pour une période d'un an et le CRDI contribuera jusqu'à 1 000 000 $ pour une période maximale de deux ans.
Point de contact
ehtrf-frnms@cihr-irsc.gc.ca
Type
Subvention
État
Ouverts
Portée

Pour être admissibles, les projets de recherche doivent être codirigés par des chercheurs canadiens et africains et aborder tous les objectifs : 

  • Produire rapidement des données probantes pour éclairer la prise en charge clinique, la gestion des systèmes de santé et les interventions de santé publique, ou la prise de décisions et la planification à l'intérieur et dans l'ensemble des administrations au Canada et à l'étranger; 

  • Mener des travaux de recherche comparatifs, rigoureux et axés sur l'apprentissage mutuel dans plusieurs pays (y compris en collaboration avec d'autres chercheurs internationaux, le cas échéant) sur : 

    • l'innocuité et l'efficacité réelle des contre-mesures médicales ou d'autres contre-mesures mises en œuvre* (y compris les vaccins et les produits thérapeutiques) pour traiter ou prévenir les infections par le virus de la variole simienne chez les personnes au Canada et à l'étranger; 
    • les antécédents sérologiques sous-jacents et la dynamique de transmission des éclosions actuelles de variole simienne au Canada et dans le monde (y compris le temps d'exposition et de transmission pendant la phase asymptomatique, les mécanismes de transmission interhumaine et les principaux facteurs de risque d'infection et de transmission); 

  • Se rallier à la Plateforme clinique mondiale de l'OMS pour la variole simienne (en anglais seulement) et à d'autres activités internationales de surveillance et de coordination de la recherche sur la variole simienne et y contribuer : 

    • en adoptant les formulaires d'enquête et de déclaration des cas de l'OMS; 
    • en élaborant des protocoles d'étude rigoureux qui peuvent être intégrés et harmonisés avec les ensembles de données cliniques internationaux; 

    • en participant à la mise en commun à l'échelle mondiale en temps réel et aux analyses des résultats de la recherche dans différents contextes d'étude. 

*Veuillez noter que les contre-mesures médicales contre la variole simienne (y compris les vaccins, les médicaments et autres agents thérapeutiques) ne seront pas fournies par le gouvernement du Canada pour la recherche financée par cette possibilité de financement. 

Admissibilité

Pour qu'une demande soit admissible, les critères d'admissibilité ci-dessous doivent être remplis : 

  • L'équipe de recherche doit être codirigée par un candidat principal désigné (CPD) canadien qui est un chercheur indépendant affilié à un établissement canadien admissible au moment de la date limite de présentation des demandes et un candidat principal (CP) africain qui est un chercheur (citoyen ou résident permanent d'un pays ou d'un territoire africain) rattaché à un établissement africain et résidant dans un pays ou un territoire africain où la recherche est proposée. 

  • Le CPD canadien doit remplir ses principales fonctions au Canada durant toute la période de financement. 

  • L'établissement payé doit être autorisé à administrer des fonds des IRSC avant que le financement ne puisse être versé. 

  • Le CPD canadien doit avoir suivi l'un des modules de formation sur l'analyse comparative fondée sur le sexe et le genre accessibles sur le site Web de l'Institut de la santé des femmes et des hommes des IRSC, et soumettre un certificat de réussite. Veuillez choisir et suivre le module de formation le plus pertinent pour votre projet. Le CP africain doit avoir suivi le cours sur l'analyse comparative entre les sexes plus du gouvernement du Canada, et soumettre un certificat de réussite. 

  • Pour les propositions soumises par des Autochtones (Premières Nations, Inuits, Métis et/ou communautés autochtones en milieu urbain), l'équipe de recherche doit comprendre : 

    • au moins un CP (il peut s'agir du CPD) qui se déclare membre des Premières Nations, Inuit ou Métis ou qui peut attester de relations significatives et culturellement sécurisantes avec des Autochtones. Ces participants doivent inclure une déclaration d'un maximum d'une page décrivant comment ils répondent au critère relatif à l'identité autochtone et/ou aux relations significatives et culturellement sécurisantes.

      OU

    • un aîné autochtone et/ou un gardien du savoir autochtone désigné dans la demande comme utilisateur des connaissances principal, utilisateur des connaissances ou collaborateur. 

  • Une personne ne peut pas soumettre plus d'une demande à titre de CPD dans le cadre de la présente possibilité de financement. Si un CPD soumet plus d'une demande, les IRSC retireront automatiquement la ou les dernières demandes soumises selon l'horodateur. 

Les IRSC et le CRDI s'engagent à favoriser un environnement de recherche qui reflète les principes d'équité, de diversité et d'inclusion. La demande doit décrire clairement l'engagement de l'équipe de recherche quant à l'inclusion et à l'implication d'une diversité de membres, notamment en ce qui touche la composition de l'équipe et le processus de recrutement, l'environnement de recherche, les activités de formation et les activités d'application des connaissances, selon le cas. Les IRSC exigent que les candidats tiennent compte de variables biologiques et/ou de divers facteurs identitaires socioculturels (p. ex. sexe, genre, ethnie, handicap) dans leur plan de recherche et qu'ils envisagent diverses méthodes de recherche (p. ex. méthodes fondées sur les systèmes de connaissances autochtones) pour promouvoir l'excellence en recherche et en maximiser l'impact. 

Plus de détails

Pour toute demande de renseignements, contactez ehtrf-frnms@cihr-irsc.gc.ca 

S'inscrire en ligne

Appel de propositions pour renforcer l’utilisation des données et des preuves dans les politiques et la prise de décisions par les organismes subventionnaires de la recherche scientifique de l’Afrique

Ouverts
Appel
Propositions
Date butoir
Programmes
Éducation et sciences
Durée
Environ 34 mois
Sujet(s)
Développement
Gouvernance
Politique sociale
Sciences et technologie
Pays
Sud du Sahara
Sahara occidental
Financée par
Le Foreign, Commonwealth and Development Office du Royaume-Uni, l’Agence norvégienne de coopération au développement et le CRDI
Budget
Le budget disponible pour ce projet est d’environ 1 350 000 $ CA (tout compris) pour environ 34 mois.
Point de contact
SGCSSA@idrc.ca
Type
Subvention
État
Ouverts
Portée

L’objectif de ce travail est de renforcer davantage la capacité des organismes subventionnaires de la recherche scientifique à utiliser les données et les preuves dans les politiques et la prise de décisions et d’améliorer leur rôle de champions des politiques en matière de science, de technologie et d’innovation aux niveaux national et régional. Le projet fournira également une surveillance, une évaluation et un soutien à l’apprentissage à l’IOSRS.

Admissibilité

L’Initiative des organismes subventionnaires de la recherche scientifique (IOSRS) en Afrique subsaharienne sollicite des propositions de projets d’organisations (y compris les groupes de réflexion, les instituts, les universités et les agences) ayant une expérience et des antécédents avérés pour renforcer l’utilisation des données et des preuves dans les politiques et la prise de décisions par les organismes subventionnaires de la recherche scientifique de l’Afrique.

Appel de propositions pour soutenir les Organismes subventionnaires de la recherche scientifique de l’Afrique dans le financement et la gestion de la recherche et de l’innovation

Ouverts
Appel
Propositions
Date butoir
Programmes
Éducation et sciences
Durée
Environ 34 mois
Sujet(s)
Développement
Sciences et technologie
Politique sociale
Gouvernance
Pays
Sud du Sahara
Sahara occidental
Financée par
Le Foreign, Commonwealth and Development Office du Royaume-Uni et le CRDI
Budget
Le budget disponible pour ce projet est d’environ 8 200 000 $ CA (tout compris) pour environ 34 mois.
Point de contact
SGCSSA@idrc.ca
Type
Subvention
État
Ouverts
Portée

Ce projet vise à renforcer la capacité des organismes subventionnaires de la recherche scientifique à financer et à gérer la recherche et l’innovation dans des domaines alignés sur leurs plans et priorités de développement national. Un cadre de recherche global basé sur la théorie du changement IOSRS a été proposé pour guider les conseils et les agences techniques collaboratrices soutenant leur travail dans la sélection des propositions à financer. Le cadre se concentre sur des domaines et des activités potentiels liés à des objectifs de recherche généraux tels que) la mise en œuvre des résultats de la recherche à des fins économiques et sociales, la promotion des partenariats avec le secteur privé dans la recherche et l’innovation et l’amélioration de l’égalité des sexes et de l’inclusion.

Admissibilité

L’Initiative des organismes subventionnaires de la recherche scientifique (IOSRS) en Afrique subsaharienne sollicite des propositions de projets d’organisations (y compris des groupes de réflexion, des instituts, des universités et des agences) ayant une expérience et des antécédents avérés pour afin de soutenir les conseils d'octroi de subventions scientifiques dans le financement et la gestion de projets de recherche et d'innovation.

Appel de propositions pour aider les organismes subventionnaires de la recherche scientifique de l’Afrique à élaborer des cadres politiques et des structures habilitantes pour les partenariats public-privé

Ouverts
Appel
Propositions
Date butoir
Programmes
Éducation et sciences
Durée
Environ 34 mois
Sujet(s)
Développement
Sciences et technologie
Politique sociale
Gouvernance
Pays
Sud du Sahara
Sahara occidental
Financée par
Le Foreign, Commonwealth and Development Office du Royaume-Uni et le CRDI
Budget
Le budget disponible pour ce projet est d’environ 1 200 000 $ CA (tout compris) pendant environ 34 mois.
Point de contact
SGCSSA@idrc.ca
Type
Subvention
État
Ouverts
Portée

La promotion des liens et de l’échange de connaissances entre les organismes de recherche du secteur public et les acteurs du secteur privé est un objectif clé du travail de l’IOSRS depuis sa création. Les aspects importants sont les partenariats avec le secteur privé à travers des projets de recherche, garantissant que les priorités des organismes de recherche sont alignées sur les besoins du secteur privé et améliorant la compréhension du secteur privé sur la façon de travailler avec les organismes de recherche publics.

En s’appuyant sur les travaux antérieurs de l’IOSRS et en les approfondissant, ce projet aidera les conseils à mettre en œuvre et à piloter les cadres politiques nécessaires pour promouvoir les partenariats public-privé et il impliquera le partage d’expériences entre les conseils.

Admissibilité

L’Initiative des organismes subventionnaires de la recherche scientifique (IOSRS) en Afrique subsaharienne sollicite des propositions de projets d’organisations (y compris des groupes de réflexion, des instituts, des universités et des agences) ayant une expérience et des antécédents avérés pour aider les conseils à élaborer des cadres politiques et des structures habilitantes pour les partenariats avec le secteur privé.

Appel de propositions pour soutenir les organismes subventionnaires de la recherche scientifique en matière de communication stratégique et d’application des connaissances de l’Afrique

Ouverts
Appel
Propositions
Date butoir
Programmes
Éducation et sciences
Durée
Environ 34 mois
Sujet(s)
Développement
Information et communication
Sciences et technologie
Gouvernance
Pays
Sud du Sahara
Sahara occidental
Financée par
Le Foreign, Commonwealth and Development Office du Royaume-Uni, l’Agence norvégienne de coopération au développement et le Centre de recherches pour le développement international (CRDI)
Budget
Le budget disponible pour ce projet est d’environ 880 000 $ CA (tout compris) pour environ 34 mois.
Point de contact
SGCSSA@idrc.ca
Type
Subvention
État
Ouverts
Portée

L’objectif de ce projet est d’appuyer les organismes subventionnaires de la recherche scientifique (OSRS ou conseils) dans leur utilisation des communications stratégiques, dans le renforcement de l’adoption des résultats des connaissances et dans leur réseautage. Il commandera des articles de pointe qui seront présentés lors des sessions de masterclass du Forum annuel de l’IOSRS. Il soutiendra également la mise en œuvre de la stratégie de communication et de sensibilisation du IOSRS.

Une organisation appropriée (ou un consortium d’organisations) sera a pour mettre en œuvre ce projet à la suite d’un processus concurrentiel. Le soutien technique aux conseils pourrait être assuré par des approches telles qu’un encadrement personnalisé dans le pays et des cours de formation en groupe ou des ateliers offerts par le personnel du projet ou en utilisant des spécialistes de la communication.

Admissibilité

L’Initiative des organismes subventionnaires de la recherche scientifique (IOSRS) en Afrique subsaharienne sollicite des propositions de projets d’organisations (y compris les groupes de réflexion, les instituts, les universités et les agences) ayant une expérience avérée et des antécédents en matière de communication stratégique et d’application des connaissances.

S'abonner à