Aller au contenu principal
Summary
Ce partenariat quinquennal de 11 millions de dollars canadiens vise à soutenir des systèmes alimentaires plus sains et plus durables en Afrique de l’Est.

Le CRDI et la Fondation Rockefeller se sont associés dans le cadre d’un partenariat intitulé « Catalyser le changement pour des systèmes alimentaires sains et durables », une initiative quinquennale de financement de la recherche de 11 millions de dollars canadiens. Ce partenariat vise à améliorer la qualité de vie des populations vulnérables et à faible revenu d’Afrique de l’Est, qui sont confrontées au double fardeau de la malnutrition et des menaces environnementales, comme les changements climatiques.

Le défi

Les changements climatiques et la malnutrition dans le monde sont les plus grands enjeux mondiaux de notre époque parce qu’ils menacent tous les aspects du développement humain et du bien-être environnemental, y compris le droit de la population à avoir accès à des aliments sûrs, abordables, sains et durables. La compréhension et l’amélioration des systèmes alimentaires mondiaux se situent directement au carrefour de la santé mondiale, de la durabilité environnementale et de l’équité pour les populations vulnérables, y compris les femmes et les filles.

Au cours des cinq dernières décennies, les systèmes alimentaires mondiaux et les habitudes alimentaires des humains ont considérablement changé, passant des régimes traditionnels principalement composés d’aliments plus sains et peu transformés à des régimes alimentaires composés d’aliments ultratransformés. Ces habitudes alimentaires sont les principaux responsables de la montée en flèche de la malnutrition mondiale et des maladies non transmissibles liées à l’alimentation, comme l’obésité. À l’heure actuelle, 14 % des décès en Afrique de l’Est sont attribuables à des risques alimentaires individuels. Si rien n’est fait pour renverser cette tendance, on estime que d’ici 2030, les décès attribuables aux maladies liées à l’alimentation dépasseront les décès dus aux maladies infectieuses.

Le passage à des régimes alimentaires malsains et non durables n’a pas fait qu’augmenter l’obésité et les maladies non transmissibles liées à l’alimentation, mais a aussi contribué à la dégradation de l’environnement et aux changements climatiques. Malheureusement, les effets sont ressentis par les personnes les plus vulnérables de la société; les femmes et les enfants étant touchés de façon disproportionnée. Les transitions observées dans ces systèmes alimentaires et la consommation alimentaire endommagent et dégradent également les écosystèmes naturels en raison de pratiques d’exploitation et d’utilisation non durables des terres.

Enfin, dans le monde entier, de nouveaux changements alimentaires favorisent ou exacerbent les inégalités sociales et économiques, les populations déjà vulnérables étant confrontées de manière disproportionnée aux fardeaux sanitaires et environnementaux qui résultent de systèmes alimentaires inadéquats.

Malgré ces défis, la recherche offre des possibilités prometteuses de tirer parti de la puissance des systèmes alimentaires pour améliorer la santé des populations et créer des environnements plus durables et plus résilients.

Le partenariat

Le partenariat « Catalyser le changement pour des systèmes alimentaires sains et durables » cherchera des façons d’améliorer notre compréhension de l’interaction complexe entre la compétitivité de différents aliments sur le marché, les vulnérabilités des individus et des ménages, et les facteurs qui sont à l’origine des habitudes d’achat d’aliments en Afrique de l’Est. Ce partenariat synthétisera les nouvelles données, en vue de définir des approches multidisciplinaires visant à relever le défi consistant à parvenir à une alimentation saine, équitable et durable, et analysera les moyens de freiner l’augmentation des niveaux de malnutrition et des maladies non transmissibles liées à l’alimentation.

S’appuyant sur l’expérience collective du CRDI et de la Fondation Rockefeller pour investir dans la recherche dans les pays à faible et moyen revenu, ce partenariat soutiendra les chercheurs et les parties prenantes en Afrique de l’Est (initialement l’Éthiopie, le Kenya, l’Ouganda, le Rwanda et la Tanzanie) pour mettre en place des systèmes alimentaires plus équitables et durables tout en faisant la promotion d’une saine alimentation.

La recherche financée dans le cadre de cette initiative sera de haute qualité, interdisciplinaire et accessible. Elle reposera également sur l’expertise locale et sera ancrée dans les principes d’équité sociale et d’égalité entre les sexes, de sensibilité culturelle et de viabilité économique. Les résultats de la recherche viseront à aider les gouvernements d’Afrique de l’Est et d’autres acteurs clés à concevoir des politiques et des règlements et à déployer des efforts de sensibilisation du public en vue d’élaborer des systèmes alimentaires sains, équitables et durables.

Dans le cadre de cet objectif global, les projets financés permettront d’explorer un ou plusieurs des domaines de recherche suivants :

  • Des politiques publiques et des règlements efficaces

Il s’agit notamment de la recherche visant à orienter la Cela s’appuie sur les politiques mondiales qui ont réussi à réduire la demande de produits alimentaires malsains (telles que les politiques fiscales, les politiques d’étiquetage et les politiques de mise en marché) et applique les leçons tirées de ces expériences pour stimuler la demande d’aliments sains.

  • Créer un cadre propice à l’activité économique

Une recherche qui explique le bien-fondé de la logique économique voulant que les entreprises investissent dans des aliments sains et durables tout en présentant un dossier d’analyse en faveur de la réduction ou de l’élimination de leurs investissements dans des aliments malsains et non durables. Cette approche reconnaît que les forces du marché exercent une influence considérable sur l’alimentation des gens et que les acteurs du monde des affaires peuvent et doivent être actifs et participer à la conception et la promotion de systèmes alimentaires sains et durables.

  • Autonomiser les communautés et les consommateurs

La recherche vise à afin qu’ils génèrent une plus grande demande locale pour des aliments protecteurs abordables et durables et fassent la promotion des politiques publiques efficaces et responsables.

Explorez les projets de recherche que nous soutenons.

Partenaires

The Rockefeller foundation logo