Aller au contenu principal
Summary
La résistance aux antimicrobiens est l'un des défis les plus préoccupants en matière de santé à l'échelle mondiale, et la communauté internationale doit collaborer et coordonner les efforts de recherche.

Lutte contre la résistance aux antimicrobiens à l'échelle mondiale

Le problème croissant de la résistance aux antimicrobiens (RAM) menace de réduire notre capacité à traiter efficacement les maladies infectieuses humaines et vétérinaires, ainsi que les maladies des plantes. Elle représente une menace majeure pour la santé humaine, animale et végétale et compromet la sécurité de nos systèmes alimentaires et de l'environnement.

Ce problème mondial et complexe nécessite des solutions globales et innovantes. La Joint Programming Initiative on Antimicrobial Resistance (JPIAMR), une plateforme de financement qui regroupe plusieurs bailleurs de fonds, a été créée en 2011 pour s'attaquer à la RAM à l'échelle internationale et accroître l'incidence de la recherche publique grâce à des investissements plus efficaces, avantageux et alignés. L'expansion de la recherche dans les pays à faible revenu et à revenu intermédiaire (PFR-PRI) a pris de l'importance au fil des ans, et les organismes de financement qui soutiennent fortement les PFR-PRI, comme le CRDI, ont été invités à se joindre à l'initiative.

Engagement – CRDI

Le CRDI travaille avec la JPIAMR pour coordonner le financement de la recherche et de l'action en matière de RAM. La JPIAMR mobilise actuellement 28 pays et la Commission européenne en coordonnant le financement de la recherche nationale et en soutenant les mesures de collaboration visant à combler les lacunes en matière de connaissances.

Par l'intermédiaire de la JPIAMR, le CRDI s'associe à des conseils nationaux de recherche, à des bailleurs de fonds bilatéraux et à des fondations pour financer des projets de recherche novateurs sur les stratégies de diagnostic et de surveillance, ainsi que les outils et les technologies pouvant servir à la détection et à la surveillance de la RAM chez les humains, les animaux et dans l'environnement, en particulier dans les PFR-PRI.

Jusqu'à présent, le CRDI a appuyé l'appel de la JPIAMR sur les diagnostics et la surveillance pour les pays d'Asie et a versé 2 millions de dollars canadiens à l'appui des interventions visant à prévenir ou à réduire le développement et la transmission de la RAM en Asie du Sud-Est.

Lutte contre la RAM dans les pays à revenu faible ou intermédiaire

Malgré l'augmentation récente des préoccupations et des financements mondiaux en matière de RAM, les efforts et les politiques actuels sont principalement adaptés aux contextes des pays à revenu élevé où la production alimentaire et les systèmes médicaux sont hautement réglementés. Ces efforts restent largement déconnectés des pratiques et des conditions des PFR-PRI, en particulier dans les milieux animal-humain non réglementés et densément peuplés où le risque d'émergence de la RAM est plus difficile à contrôler. Dans ces pays, les efforts et l'expérience du CRDI sont importants pour étendre la recherche sur la RAM aux PFR-PRI et trouver des solutions complètes et novatrices pour améliorer la santé humaine et animale.

Par cet engagement, le CRDI aide les chercheurs des PFR-PRI à mieux comprendre les facteurs de risque et les facteurs facilitants de la RAM et à définir des interventions durables et pertinentes à l'échelle locale, apportant ainsi une contribution de recherche indispensable aux efforts mondiaux.

Pour obtenir de plus amples renseignements, consultez le site Web de la JPIAMR.

Explorez les projets de recherche que nous soutenons.

Perspectives

Partenaires

JPIAMR logo